Vous êtes ici

Le coin des parents

Les plus beaux (ou drôles) souvenirs de grossesse des papas

Les plus beaux (ou drôles) souvenirs de grossesse des papas
Quand la famille est sur le point de s’agrandir, les émotions sont multiples. Au fil des mois, l’excitation oscille avec les phases de tendresse. Des souvenirs de grossesse particuliers pour les papas, qui vivent ce grand chamboulement si mystérieux d’une façon bien à eux. Ils nous racontent.

Gonflé à bloc

Je ressentais une fierté permanente à marcher dans la rue à côté de son gros bidon, en lui tenant la main. C’était bien moi qui allais être l’heureux papa ! Nous étions déjà un peu parents dans nos têtes, mais nous savions que nous vivions nos derniers moments à deux. Cette sensation de calme avant la tempête donnait une saveur à des moments anodins comme un resto (sans crudités !) ou un ciné. Plus qu’un moment particulier, c’est cette intensification de la vie quotidienne qui m’a marquée.
Souvenir de grossesse de Nicolas, papa de Violette 3 ans

Envie nocturne

Ce n’est pas ce qu’on peut appeler un beau souvenir, mais il est drôle ! Une nuit, à quatre heures du matin, elle a eu une grosse, très grosse envie de femme enceinte. Elle m’a réveillé pour me dire qu’elle avait faim d’un couscous au beurre (un plat algérien, sorte de couscous sucré généralement accompagné de petit lait - un vrai délice). Ça m’a bien fait rire sur le moment, même si très vite je l’ai regardé d’un air dépité, je l’avoue. On était quand même en plein milieu de la nuit.
Souvenir de grossesse de David, papa de Noah, 9 ans et Aaron, 6 ans

Quiproquo

Souvent, je disais que je voulais un garçon car lorsqu’il serait ado et reviendrait avec une copine, je pourrai lui dire « bravo champion ». Avec une fille, j'aurai simplement envie "d’abîmer" l’amoureux. La plaisanterie était devenue récurrente et nous faisait rire tous les deux. Lors de l'écho, la gynécologue nous demande si nous souhaitons connaître le sexe. Affirmatif ! Après quelques secondes, elle nous annonce : « À 90% c'est une fille ». En regardant Véro avec le sourire, je laisse échapper un  « Oh noooon ! » en référence à notre blague. La spécialiste s'est alors tournée vers moi, outrée, et a méchamment sifflé un « vous êtes un monstre ». Lui expliquer qu’il s’agissait d’une plaisanterie a pris du temps.

Souvenir de grossesse de Julien, papa d’Eléonore, 3 ans

Double surprise

Le fait d’apprendre que Marion était enceinte alors que ce n’était pas prévu était déjà fou. Et je ne vous raconte pas quand j’ai appris quelque temps plus tard qu’il n’y avait non pas un bébé, mais deux ! Un véritable choc. Je tanguais entre stupéfaction, appréhension et joie intense.

Souvenir de grossesse d’Alex, papa d'Elliot et Oscar 2 ans

Association improbable

Ce qui m’a le plus marqué pendant la grossesse, ce sont les envies culinaires de ma compagne… Et chez nous, c’est moi qui cuisine ! Elle avait régulièrement envie de carottes râpées et de pot-au-feu. Ensemble !  J’ai dû faire ça au moins 20 fois pendant les six derniers mois.

Souvenir de grossesse de Benjamin, papa de Samuel, 3 ans

Connexion

Deux souvenirs forts pour moi : les échographies et le fait de le sentir bouger. Les écho, car elles ont toujours été très intenses en émotion. Entendre les battements du coeur rendait le bébé plus réel. Et parce que je tenais à créer un lien le plus vite possible avec lui, nous nous sommes inscrits à des cours d’haptonomie. Le sentir se blottir au creux de ma main lorsque je la posais sur le ventre de ma femme, ou tout simplement gigoter, c’était incroyable !

Souvenir de grossesse de Blaise, papa de William 11 mois

Transformation

Même si l’on sait que l’on va devenir père, c’est dur à réaliser. Sentir et voir le bébé bouger me faisait penser à un alien de Ridley Scott. C’était curieux comme sensation. J’aimais bien observer ma chérie, mais pas uniquement son ventre. Sa démarche m’a marqué aussi. En fin de grossesse, elle se balançait comme une quille pour avancer. Nous en avons ris tellement de fois !

Souvenir de grossesse de Romain, papa de Raphaël, 2 ans

Regard complice

A la naissance, quand ils ont posé notre bébé sur le ventre de mon épouse, nous avons découvert en même temps que nous avions une fille. Comme tout notre entourage avait parié sur un garçon, on s’est regardé pour confirmer la découverte de l’autre, l’air de dire « c’est bon, on voit bien la même chose ». Avec du recul, c’était drôle !

Souvenir de grossesse de Stéphane, papa d’Aeris, 2 ans et demi

Bricolage

Aurélie n’a pas encore accouché, mais pour le moment, mes meilleurs moments (outre l’annonce à mes parents, très émouvante, et les écho), ce sont les sessions montage de meuble et déco. Avec son gros bidon, elle me lit les notices et moi je visse, monte, assemble, colle… J’adore bricoler, et le faire pour notre premier enfant, c’est vraiment un moment très particulier. On fait le meilleur pour que tout soit au top quand notre fille arrivera.

Emmanuel, futur papa